Mehdi BELHAJ KACEM

écrivain, philosophe


Mehdi BELHAJ KACEM

Né d'une mère française et d'un père tunisien, Mehdi Belhaj Kacem passe son enfance à Tunis jusqu'à l'âge de treize ans. A dix-sept ans, il publie Cancer, son premier roman.

Suit en 1996 un roman bien reçu par la critique Vies et morts d'Irène Lepic, dont les méandres inspirés par le thème du corps vivant décrivent la plongée d'une adolescente dans l'univers gothique.

Le jeune écrivain fait des incursions de plus en plus fréquentes dans les pages de « Libération », des « Inrockuptibles » et du « Nouvel observateur ».

Son premier essai, L' Antéforme, le rend hermétique pour certains et génial pour d'autres.

En 2001, il apparaît pour la première fois au cinéma dans le film de Philippe Garrel, Sauvage innocence, en tant qu'acteur principal aux côté de Julia Faure.

Il publie parallèlement Essence de l’amour à la prose cristalline, authentique et bouleversante qui devient un succès de librairie.

2006 marque sa rencontre avec les éditions Gallimard, chez qui il publie La psychose française, ensemble de considérations sur les émeutes de banlieue de novembre 2005, puis une traduction du premier poème de Dante Alighieri, Vita Nova, en 2007.

Mehdi Belhaj Kacem est aujourd'hui considéré comme un auteur brillant à la plume ravageuse et controversée, aux champs d'investigations très divers.

Il vient de publier chez Fayard : L’esprit du nihilisme – Une ontologie de l’histoire.