Alain AUBIN

contreténor


Alain Aubin

Chanteur au parcours atypique, il s'est produit sur les plus importantes scènes lyriques d'Europe, (Bruxelles, Vienne, Lyon, Montpellier, Paris-Châtelet, Rome, Naples-San Carlo).

C’est Philippe Herreweghe qui a découvert sa voix et son instinct musical, alors qu’il était encore hautboïste à l’opéra de Marseille, sa ville natale. Ses débuts à ses côtés à la Chapelle Royale en font un spécialiste des musiques anciennes.
En 98, il rencontre Peter Eötvös qui lui confie le rôle d’Olga, dans son opéra en russe Trois Sœurs, à l'opéra de Lyon sous la direction de Kent Nagano, rôle qu’il a chanté depuis au Châtelet, à Bruxelles et à Vienne. Événement diffusé plusieurs fois sur les chaînes ARTE et MEZZO, (intégrale DeutschGrammophon).

En 2000, il crée avec Gidon Kremer au Châtelet le concerto pour violon et contre-ténor de Gijan Kancheli, retransmission France musique (dir. Kent Nagano).

Au printemps 2009 avec l’ensemble Télémaque, il chante les Folk Songs de Luciano Berio, en tournée franco-italienne, et interprète le rôle du Roi Salomon dans l’oratorio de Hændel, avec le chœur et l’orchestre de l’opéra de Marseille.

En septembre, il est invité aux Bouffes du Nord, pour Desperate Singers, création de l’ensemble Télémaque pour le Festival d’Île de France, (retransmission en direct sur France Musique).
On l’entend dans deux fameux albums Lambarena, Bach to Africa [Sony] et de Mozart l'Egyptien [Virgin]. En mai 2010, son enregistrement Diana e Endimione de A.Scarlatti sera réédité chez Arion.

Il a composé pour Catherine Marnas la musique de Sainte Jeanne des abattoirs de Bertolt Brecht, et le Centre Culturel Français de Phnom Penh l’a accueilli en résidence cet été pour une création musicale Les deux Perdrix, conte Khmer mêlant voix, musique électronique et instruments traditionnels.